Gazpacho léger aux légumes d’été

Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion de beaucoup expérimenter sur le plan culinaire. Je me suis notamment lancé un « défi » durant le mois de juillet : cuisiner une toute nouvelle recette par jour. Ma créativité a clairement été mise à l’épreuve, et ce pour mon plus grand bonheur et celui de mes proches.

Entre les « meatballs » vegan de peau de bananes (oui oui !) ((bon au final ça ressemblait pas du tout au niveau du goût à ce qu’on m’avait tant promis mais j’avoue que j’aurais jamais pensé avant qu’il était possible de les cuisiner)), les pakoras (ces délicieux beignets de légumes à la farine de pois chiches d’origine indienne), les meringues à l’aquafaba, le waterzooi (plat en sauce de base fait avec de la viande ou du poisson qui est la spécialité de la ville de Gand en Belgique), les saucisses de seitan, les nuggets de protéines de soja, le shortbread millionnaire (un délicieux dessert écossais) ((cette phrase devient beaucoup trop longue)) et j’en passe, ce mois de juillet aura été riche, en découvertes comme en calories, et m’aura permis d’élargir mon éventail de recettes végétales.

Je me suis aussi beaucoup penchée dernièrement sur les recettes familiales de ma grand-mère paternelle, qui est un véritable cordon-bleu (pardonnez l’expression). Vous avez notamment pu le voir avec la recette de riz au lait végétal aux agrumes et à la cannelle que j’ai posté dernièrement et qui est directement inspirée de sa recette. J’ai donc ici eu envie de continuer dans cette lancée et de vous proposer une autre de ses recettes revisitée à ma façon après cette longue pause estivale : le gazpacho.

Très répandu dans le Sud de l’Espagne, notamment en Andalousie, la région d’origine de ma famille paternelle, ce potage très frais fait à partir de légumes crus se sert en entrée ou en plat. Véritable bombe de vitamines, c’est vraiment pour moi le repas parfait ces temps-ci tant il est rafraîchissant et léger (et après les excès quotidiens de ces derniers mois, ça me fait franchement du bien…).

Trêves de bavardages, voici donc ma recette pour 1,5 L de gazpacho !


Ingrédients

  • Environ 1 kg de tomates – l’équivalent de 6 ou 7 tomates
  • 1 concombre
  • 1 grand poivron vert
  • 1 petit poivron rouge – ou la moitié d’un grand
  • 2 morceaux de pain rassis – chacun de la largeur de deux phalanges
  • 1 gousse d’ail
  • Quelques lamelles d’oignon nouveau ou d’oignon blanc – facultatif
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre – ou à défaut de citron
  • Quelques feuilles de basilic – ou de menthe pour varier
  • Sel
  • Piment – de Cayenne ou d’Espelette
  • Poivre

Matériel

  • 1 bon mixeur (vraiment indispensable) – ou un mixeur plongeant (mais sincèrement beaucoup plus compliqué et je garantis pas l’état de la cuisine après…)
  • 1 couteau
  • 1 couteau-économe
  • 1 cuillère à soupe – pour les mesures

Préparation

Commencer par préparer les légumes : vider les poivrons, éplucher les oignons, les gousses d’ail et le concombre (apparemment on peut en manger la peau mais je n’ai encore jamais testé). Passer les morceaux de pain sous l’eau pour les ramollir légèrement. Couper tous les légumes – tomates y compris en prenant soin d’enlever le pédoncule – en morceaux grossiers, et tout mettre dans le bol du mixeur avec l’ail, l’huile d’olive, le vinaigre de cidre, le pain et quelques feuilles de basilic.

Mixer à forte puissance jusqu’à obtenir un résultat bien homogène. Saler généreusement, poivrer et ajouter deux bonnes pincées de piment. Bien remuer.


Petits tips

Mettre ce gazpacho au réfrigérateur au moins 1 heure avant de servir pour qu’il soit bien frais (mais vous pouvez aussi mettre les légumes au frais la veille pour le déguster juste après l’avoir fait). Vous pouvez le conserver dans une bouteille hermétique au frigo jusqu’à 3 jours mais pensez à bien secouer avant de servir.

Jouez sur la texture en ajoutant un peu d’eau à la recette si vous trouvez le gazpacho un peu trop épais.

Vous pouvez bien évidemment le servir avec quelques feuilles de basilic frais sur le dessus pour la présentation, mais pour une touche plus originale, vous pouvez aussi y ajouter à la dernière minute quelques petit pois frais. L’idée m’a été suggérée par le restaurant vegan ONA situé à Arès, qui est l’un des deux seuls restaurants 100% végétaliens qui soient entrés au guide Michelin et dans lequel j’ai déjeuné très récemment. Ils nous avaient servi en amuse-bouche des verrines de soupe froide de tomate agrémentée de petits pois frais et c’était vraiment délicieux.


gazpacho
ninaconlimon.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s