Tenet, Lost in Translation, Les Amours imaginaires… 1 an, 100 films #1

Cela fait déjà quelques temps que ce défi m’était venu à l’esprit et j’avais vraiment envie de me lancer cette année. Ces dernières années, j’ai visionné énormément de séries et de courts-métrages (en témoigne les différents Courts de la semaine et les quelques articles réalisés sur des séries qui m’ont particulièrement plu). Et même si je commence à m’y connaître davantage, le cinéma n’a su réellement m’intriguer et capter mon intérêt qu’assez récemment. J’ai donc de facto un peu de « retard » à rattraper, ma connaissance se limitant aux comédies et drames romantiques, du fait des centaines d’heures passées avec ma mère quand j’étais plus jeune à en regarder (j’exagère à peine).

Lire la suite

I May Destroy You : une série poignante signée Michaela Coel

Comme je vous l’ai dit un peu plus tôt dans l’été, je regarde en ce moment une quantité assez folle de séries. J’ai beaucoup plus de mal avec le format « film » qui pour moi ne permet pas toujours d’exploiter la richesse des personnages et des situations et ont tendance à cuter à tout va des scènes pourtant clefs (coucou Tenet !). Et dans cet océan de séries toujours plus vaste, je raffole notamment de celles qui parlent de la vie quotidienne, car elles abordent généralement des sujets certes universels mais qui me touchent et trouvent un fort écho en moi.

Lire la suite

Le végétalisme n’est pas un régime de privation

Il y a quelques mois, je vous expliquais, avec pour support le très bon documentaire Cowspiracy, pourquoi j’étais devenu végétalienne au fil du temps. Pour des raisons éthiques mais aussi et surtout écologiques, je ne me voyais plus consommer de produits animaux au quotidien. Si ce mode d’alimentation me permet aujourd’hui de me sentir en accord avec des valeurs qui me sont chères, quand j’ai annoncé mon végétalisme à des personnes qui n’étaient pas familières avec ce mode d’alimentation, une question est souvent revenue :

Lire la suite