Le végétalisme n’est pas un régime de privation

Il y a quelques mois, je vous expliquais, avec pour support le très bon documentaire Cowspiracy, pourquoi j’étais devenu végétalienne au fil du temps. Pour des raisons éthiques mais aussi et surtout écologiques, je ne me voyais plus consommer de produits animaux au quotidien. Si ce mode d’alimentation me permet aujourd’hui de me sentir en accord avec des valeurs qui me sont chères, quand j’ai annoncé mon végétalisme à des personnes qui n’étaient pas familières avec ce mode d’alimentation, une question est souvent revenue :

Lire la suite

Et si on laissait nos poils un peu tranquilles ?

J’avais envie de faire cet article depuis longtemps. Bien plus personnel que ce que j’écris d’habitude, ce sujet m’apparaissait être l’un de ceux que je devais et voulais le plus aborder. Parce que même si de plus en plus de photos de femmes à poilS fleurissent sur Internet, que le #januhairy est devenu viral, beaucoup n’osent encore pas sauter le pas par peur d’être jugées, de ne plus se sentir désirées ou de subir des remarques déplacées et blessantes. Beaucoup n’ont pas l’impression d’avoir le choix alors qu’il s’agit de leur propre corps, ce que je trouve dommage et réellement triste.

Lire la suite

Cowspiracy, ou pourquoi devenir végéta*ien

J’ai toujours aimé la viande et le poisson. Petite, je me réjouissais du foie gras de Noël, j’adorais le saumon fumé et les crevettes, le magret de canard, les pâtes à la carbonara ou à la bolonaise et j’en passe. Je ne jurais aussi et surtout que par le fromage (au goût prononcé, c’était encore mieux) : au goûter, une tranche de pain grillé accompagnée de camembert, de gorgonzola ou de roquefort et j’étais la plus heureuse.

Lire la suite