Flammenküche vegan poire et roquette

La flammenküche fait vraiment partie de ces plats un peu doudous de mon enfance, des soirs de flemme quand ma mère (c’était elle qui cuisinait principalement) rentrait fatiguée du boulot mais qu’elle avait quand même envie de manger quelque chose de bon. Je me souviens vraiment de cette odeur enivrante qui emplissait la cuisine et qui me donnait instantanément faim. Bon, à l’époque, elle l’achetait déjà toute prête en grande surface car c’était un gain de temps pour elle mais récemment j’ai eu envie de retrouver ce petit plaisir en me lançant le défi d’en faire une version végétalienne de A à Z. Et laissez-moi vous dire que ça a été une vraie réussite et que je me suis régalée.

Depuis que je sais comment la faire, j’en mange vraiment très régulièrement. Même si ça demande un tout petit peu de temps de préparation vu qu’il faut faire la pâte (mais bon ceci dit, si vous voulez aussi opter pour la rapidité, je suis sûre que vous pouvez trouver des pâtes déjà prêtes en supermarché), le résultat en vaut largement la chandelle. Facile, économique et surtout délicieuse, vous pouvez la déguster à la fois en entrée, coupée en plusieurs carrés de taille moyenne, ou bien carrément en engloutir la moitié voire les 3/4 pour les plus gourmand.e.s en tant que plat principal.

Cette flammenküche est tellement réconfortante en cette période qu’il faut absolument que vous la testiez à l’occasion. Ici, j’ai décidé de la pimper avec des poires et de la roquette pour une version ultra gourmande, mais pour une version plus classique, vous pouvez n’utiliser que des oignons, des allumettes de tofu fumé et des champignons (ça marche aussi très très bien).

Vous aurez peut-être d’ailleurs remarqué la tasse de thé sur les photos. Déjà, parce que j’adore ça, le thé, mais aussi parce que je m’arrange toujours pour m’en garder une part de cette tarte flambée pour le petit-déjeuner. Je sais, c’est peut-être bizarre, mais moi j’adore ça haha !

Sans plus tarder, voici la recette :


Ingrédients

Je vous donne ici les ingrédients pour une flammenküche, mais personnellement, je vous conseille de doubler voire de tripler les quantités en fonction du nombre de personnes (et puis si jamais vous avez du rab, elle est aussi délicieuse froide ou réchauffée le lendemain).

Pour la pâte :

  • 250 g de farine tout usage
  • 120 ml d’eau
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel – soyez généreux.euse !

Pour la garniture :

  • 200 ml de crème de soja
  • 2 oignons jaunes moyens + 1/2 oignon rouge
  • 1/2 poire
  • 2 à 3 champignons – en fonction de la taille
  • 1/2 bloc de tofu fumé + un filet d’huile + un filet de sauce soja + poudre d’ail
  • Un peu de roquette
  • Condiments – sel, poivre, poudre d’ail

Préparation

Commencer par préparer la pâte. Dans un saladier, verser la farine, mélanger avec le sel puis former un puits et y ajouter les liquides (huile et eau). Commencer d’abord à mélanger à la cuillère puis pétrir à la main pendant quelques minutes. La pâte ne doit plus coller à vos doigts et doit être assez élastique. Former un cylindre et l’étaler finement de sorte à ce qu’il soit un rectangle d’à peu près la même taille que votre grille ou plaque de cuisson.

Poursuivre en coupant les oignons en 2 puis émincer finement chaque moitié. Couper la moitié de poire en tranches fines (en laissant la peau si elle est bio) et faire de même avec les champignons. Détailler le tofu fumé en allumettes et le faire revenir dans une poêle sur feu vif avec l’huile, la sauce soja et la poudre d’ail jusqu’à ce qu’il soit doré. Préchauffer votre four à 250°C.

Pour l’assemblage, commencer par étaler la crème de soja en couche épaisse sur la pâte puis déposer les demi-rondelles d’oignons jaunes et rouge. Ajouter les tranches de poires et de champignons puis finir avec le tofu fumé. Saupoudrez de sel (encore une fois, soyez généreux.euse), de poivre et de poudre d’ail.

Enfourner dans votre four chaud pour environ une quinzaine de minutes, mais en surveillant régulièrement l’état de la cuisson car celui va vraiment dépendre de la puissance de votre four. En fin de cuisson, les bords de la flammenküche doivent être bien dorés mais pas brûlés.

Une fois la tarte flambée cuite, la laisser refroidir juste un peu avant de parsemer de roquette fraîche. C’est prêt !

2 réflexions sur “Flammenküche vegan poire et roquette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s