Cowspiracy, ou pourquoi devenir végéta*ien

J’ai toujours aimé la viande et le poisson. Petite, je me réjouissais du foie gras de Noël, j’adorais le saumon fumé et les crevettes, le magret de canard, les pâtes à la carbonara ou à la bolonaise et j’en passe. Je ne jurais aussi et surtout que par le fromage (au goût prononcé, c’était encore mieux) : au goûter, une tranche de pain grillé accompagnée de camembert, de gorgonzola ou de roquefort et j’étais la plus heureuse.

Lire la suite