Faire son propre déodorant naturel (qui sent trop bon !)

Simple, rapide et surtout zéro déchet, cette recette de déodorant naturel très efficace contient seulement 4 ingrédients et fait du bien à votre santé et à votre porte-monnaie.

Ne cherchez pas de lien entre les photos qui illustrent l’article et le contenu en lui-même car vous n’en trouverez pas. Mais bon, j’ai envie de vous dire qu’une petite photo sympa de verdure vaut mieux qu’une d’un pot plutôt moche avec un déodorant à moitié entamé ! Ceci dit, la photo n’est pas si mal choisie, car la recette dont je viens vous parlez aujourd’hui est 100% naturelle.

Pourquoi faire son déodorant naturel ?

Il y a quelques semaines, j’ai eu envie autant que possible de passer au zéro déchet. J’ai vu entre autres de nombreuses vidéos de plastiques jonchant les rues de pays pauvres (bah oui, chez nous ça fait pas joli hein donc on envoie ça ailleurs…) qui m’ont clairement dégoûtée. Ça faisait longtemps que j’avais envie de faire mes propres produits d’hygiène et d’entretien et ça donc été le point déclencheur.

Depuis, je suis plutôt sur une belle lancée avec la mise au point d’une recette de déodorant qui me convient parfaitement. J’ai aussi confectionné mon propre liquide vaisselle qui fera l’objet d’un prochain article. À l’avenir, j’aimerais pouvoir vous partager d’autres recettes de ce type, du dentifrice au shampooing solide en passant par une huile pour cheveux secs. J’ai déjà plein d’idées qui viennent en tête et que j’attends de tester avec impatience, comme une lessive à la lavande, un désodorisant aux agrumes ou encore un bain de bouche à la menthe poivrée.

Ces articles ont beau s’écarter un peu de ceux que je poste habituellement, ils font la promotion d’un mode de vie plus naturel, plus responsable et sans artifices et s’inscrivent dans la continuité des valeurs qui me sont chères. J’espère donc de tout coeur que ça vous donnera des idées et vous inspirera.

Attention à l’huile de coco

Le seul petit disclaimer de cette article concerne l’utilisation de l’huile de coco. Ces dernières années, la coco a vraiment été un produit phare mis en avant par beaucoup d’influenceur.euse.s beauté/healthy/vegan qui vantaient ses nombreuses vertus et propriétés. Pourtant, j’ai décidé depuis quelques temps d’éliminer totalement de mon alimentation tous les produits dérivés de la noix de coco. Et ce, pour plusieurs raisons.

Déjà, la culture de cette noix pose un gros problème en termes de réduction de la biodiversité. De plus, elle vient souvent d’Asie du Sud-Est (donc merci les transports bien polluants pour l’acheminer jusque chez nous) et est de ce fait loin d’être écologique. Il est aussi important de savoir que l’huile de coco n’est pas toujours vegan car lors de la récolte, des singes sont très souvent utilisés et maltraités. Par ailleurs, une grande majorité de producteur.trice.s ne bénéficient pas toujours d’une rémunération équitable.

Pourquoi en utiliser dans cette recette ?

Cependant, il a été pour moi mission impossible de trouver une inspiration de recette de déodorant qui ne contiennent pas d’huile de coco. En effet, cette dernière possède de nombreux avantages : elle a la particularité d’être anti-bactérienne (premier bon point), et surtout elle se solidifie facilement, tout en restant relativement malléable à température ambiante (deuxième bon point).

J’ai donc ici fait le choix de réduire au maximum la dose d’huile présente dans cette recette afin d’en utiliser le moins possible, sachant qu’il ne faut qu’une toute toute petite quantité de déodorant lors de l’application. Cependant, si l’un.e de vous connaît une recette de déodorant qui ne contient pas d’huile de coco, je suis bien sûr PRENEUSE !! N’hésitez pas à utiliser les commentaires à cet effet 😉

Bien choisir son huile de coco

Pour réaliser ce déodorant (et même pour cuisiner), il est donc vraiment essentiel d’opter pour une huile de coco issue du commerce équitable et dont la récolte n’exploite pas de singes (et bio, c’est toujours mieux) afin que bien-être et naturel ne rime pas avec catastrophe écologique et éthique. Je vous encourage fortement à faire attention à votre consommation de produits dérivés de cette noix et de les utiliser avec grande parcimonie.

Pour aller plus loin

Comment expliquer l’efficacité de ce déodorant naturel ?

Personnellement, cela fait quelques temps que j’ai adopté ce nouveau déodorant, et je le trouve vraiment très bien. Grâce à l’huile essentielle de palmarosa, qui est aussi anti-microbienne et régule la transpiration, il sent super bon, sans pour autant embaumer toute votre salle de bain d’un parfum écoeurant comme ça peut être le cas avec de nombreux sprays déodorants de grandes surfaces. La texture est top du fait de l’huile de coco. La fécule de maïs vient absorber l’humidité et le bicarbonate de soude neutralise les odeurs. Un combo gagnant à seulement 4 ingrédients !

// Avertissement //

Si vous êtes enceinte, l’utilisation d’huile essentielle n’est pas toujours recommandée (utilisation par voie orale surtout). Demandez conseil à votre médecin ou à un spécialiste.
Par ailleurs, pour vérifier que vous supportez bien les huiles essentielles, réalisez à la maison un test allergique (explications juste ici).


Déodorant naturel

Ingrédients

Pour un petit pot (coût de revient : environ 0,50€) :

  • 20g d’huile de coco
  • 20g bicarbonate de soude cosmétique – dont la poudre est plus fine que le bicarbonate alimentaire
  • 20g de fécule de maïs (maïzena)
  • 8 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

Préparation & conseils

Pour la préparation, c’est pas bien compliqué. On commence par faire chauffer dans un petit récipient en verre l’huile de coco au bain-marie. Une fois qu’elle a bien fondue, ajouter le bicarbonate de soude, la fécule de maïs et les gouttes d’huile essentielle.

On touille bien et c’est prêt ! Désinfecter un petit pot en verre hermétique avec un peu d’alcool modifié. Il ne reste plus qu’à y verser le mélange encore chaud. Personnellement, j’ai récupéré un petit pot de pâte de curry dont j’ai enlevé les étiquettes et que j’ai stérilisé. On laisse ensuite figer au réfrigérateur et on sort le pot du frigo quand le mélange a durci. Il est important de le laisser retrouver une température ambiante avant de l’utiliser pour que le déodorant soit malléable.

Pour l’utiliser, c’est tout simple. Il suffit de prélever un tout petit peu de matière sur votre doigt. Puis, appliquez-le sur toute la surface de vos aisselles ! Ce déodorant dure un bon bout de temps (difficile pour le moment d’estimer vraiment sa durée de vie car je l’ai fait relativement récemment). Il se conserve très bien à l’abri de lumière et de la chaleur. Si un jour, votre déodorant prend un coup de chaud et devient liquide, pas de panique. En le rangeant à température ambiante, il retrouvera rapidement sa texture d’antan.

Enfin, pour le transporter, prévoyez quand même un sac plastique avant de le ranger dans votre trousse de toilette. Eh oui, ça serait bête qu’il prenne un coup et que vous retrouviez du déo un peu partout.


3 réflexions sur “Faire son propre déodorant naturel (qui sent trop bon !)

    1. Hello !
      J’espère qu’il te plaira 🙂 Il peut parfois être assez solide en fonction de la température qu’il fait chez toi mais il est vraiment très efficace je trouve !

  1. Ping : Crêpes vegan fines et moelleuses – Nina Con Limón

Laisser un commentaire