Caldeira, Provence, Nous ne serons plus jamais les mêmes… Les courts-métrages de la semaine #4

Il y a deux semaines avec Mind my Mind, La Chanson et Matriochkas, je vous parlais de mon envie de valoriser les réalisatrices dans ce format, qui sont encore malheureusement bien souvent trop peu mises en avant selon moi.

C’est encore chose faite cette semaine avec trois nouveaux courts-métrages : Caldeira, Provence et Nous ne serons plus jamais les mêmes, dans une sélection traitant cette fois-ci de la complexité des relations entre frères et soeurs, entre jalousie, fascination et éloignement.


1. Caldeira – Julie Bousquet, Estelle Hocquet, Catherine Manesse (6 minutes)

Caldeira-Animation-Short-Film-2018-GOBELINS
Image issue de Caldeira de Julie Bousquet, Estelle Hocquet et Catherine Manesse

C’est vraiment sa soeur ? C’est le jour et la nuit…

J’ai découvert Caldeira par le biais de la chaîne YouTube des Gobelins, dont je vous avais déjà parlé ici, qui, par la beauté de son animation, son histoire intelligente et sa façon originale de traiter le sujet, a su me conquérir.

L’histoire est la suivante : Inès est une jeune femme ayant toujours vécu dans l’ombre de Solène, sa sœur vulcanologue brillante et téméraire. Adulte, elle décide de rejoindre une expédition scientifique partant à l’assaut d’un volcan pour ainsi prendre une revanche symbolique.

Le format très court de Caldeira ne laisse place à aucune longueur. La réalisation est dynamique et l’animation fluide. Les paysages et les dessins en général sont magnifiques et réalisés avec des couleurs choisies avec soin. L’alternance entre souvenirs et présent est pertinente et permet d’avoir les clés de compréhension de l’intrigue au fur et à mesure que le court-métrage avance. J’ai trouvé l’histoire vraiment touchante, permettant une identification facile et reflétant de manière juste, grâce à des dialogues convaincants, la rivalité sororale entre Inès et Solène.

Si Caldeira vous intéresse, il est disponible gratuitement ici.


2. Provence – Kato de Boeck (21 minutes)

Provence - Kato de Boeck
Image issue de Provence de Kato de Boeck

– Tu es vraiment amoureux ?

– Je te dirai pas.

– De qui ?

– Ça te regarde pas.

J’ai découvert Provence avec le programme Les Courts à Domicile d’Arte dont je vous avais déjà parlé ici. Touchant, sans fioritures et très esthétique, il m’a tout de suite parlé.

Dans ce court-métrage qui est à l’origine son projet de fin d’études, la réalisatrice belge Kato de Boeck, que vous pouvez d’ailleurs retrouver dans une interview très intéressante pour Arte ici, nous livre une tranche de vie. Celle de Camille, 11 ans, et son frère Tuur, 15 ans, qui rencontre deux jeunes hollandaises dans leur camping de vacances. Celle de l’admiration d’une soeur pour son frère devenant peu à peu jalousie.

Les acteur.trice.s jouent extrêmement bien et sont justes dans leur interprétation, ce qui est d’autant plus remarquable vu leur très jeune âge. Dans cette histoire aussi simple qu’universelle, une palette large d’émotions passent par les yeux des enfants qui parviennent dès lors à nous les faire ressentir sans nécessairement user de la parole. Bien que je connaisse le Sud de la France vu que j’en suis originaire, ces paysages m’ont, par leur beauté, à nouveau transportée et m’ont fait encore plus rentrer dans l’univers de Provence.

Le court-métrage a reçu de nombreuses récompenses, notamment celle du Grand prix national au Brussels Short Film Festival.

Si Provence vous intéresse, il est disponible gratuitement ici.


3. Nous ne serons plus jamais les mêmes – Sara Brinca

Nous ne serons plus jamais les mêmes - Sara Brinca
Image issue de Nous ne serons plus jamais les mêmes de Sara Brinca

– Je vais te montrer comment je me sens.

– Lâche moi ! Lâche moi, s’te plaît, lâche moi !

C’est un ami, en classe avec la réalisatrice Sara Brinca, qui m’a permis de découvrir ce court-métrage. Et l’une des premières réflexions que je me suis faite, c’est que le tournage avait dû être assez éprouvant. Du fait de la violence, à la fois physique et psychologique, qui s’en dégage, je le déconseille à des publics trop jeunes ou non avertis.

Nous ne serons plus jamais les mêmes, c’est l’histoire d’une famille brisée : des parents violents qui ne s’aiment plus mais restent ensemble, un frère au comportement autodestructeur, et une soeur qui, au milieu, tente de jongler avec tout ça. La relation fraternelle est la plus développée : on la voit évoluer, de l’enfance à l’adolescence, tandis que l’espoir s’efface peu à peu et que l’éloignement se fait de plus en plus ressentir.

J’ai premièrement bien aimé les plans au plus près des acteur.trice.s afin de sonder du mieux possible leurs expressions et émotions. Une grande attention est également portée au son, qui nous transporte au coeur de ce drame familial. Ainsi, les silences gênants du repas sont amplifiés par les bruit de bouche et les couverts qui s’entrechoquent, la colère se matérialise par un bruit ambiant qui s’amplifie au fur et à mesure et renforce ainsi la tension.

Le court-métrage a été nommé et récompensé au Festival Tous En Short, dédié aux créations des étudiant.e.s des BTS Audiovisuels de France.

Si Nous ne serons plus jamais les mêmes vous intéresse, il est disponible ici.


Si vous souhaitez découvrir davantage de courts-métrages, je profite par ailleurs de cet article pour vous conseiller, en plus des recommandations déjà données ici et , de jeter un coup d’oeil aux programmes et plateformes suivantes :

  • Le programme Libre Court, chaque vendredi soir à 00H40 sur France 3 ou en replay sur France TV Replay.
  • Le Nikon Film Festival dont les prix ont été attribués très récemment et qui propose, sur sa plateforme, les 1241 films de 2 minutes 20 en compétition pour cette édition.

Une réflexion sur “Caldeira, Provence, Nous ne serons plus jamais les mêmes… Les courts-métrages de la semaine #4

  1. Ping : Burn Out, In Between, Thermostat 6… Les courts-métrages de la semaine – Nina Con Límon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s