Fleabag : une série drôle et touchante à (re)découvrir pendant le confinement

Depuis le début du confinement, je profite du temps à ma disposition pour regarder pas mal de courts-métrages et surtout beaucoup (trop) de séries. Parce que, contrairement aux films, que je mets plus de temps à choisir qu’à regarder, les séries ont l’avantage de tenir un peu plus dans la durée (tout est relatif…) et de permettre un plus grand attachement aux personnages.

Et puisque l’on est encore a priori coincé.e.s au moins jusqu’au 11 mai, je vous propose ici de (re)découvrir une série qui m’a particulièrement plu et marquée et qui est réalisée et interprétée par la très talentueuse Phoebe Waller Bridge… J’ai nommé : Fleabag !


Fleabag
Image issue de Fleabag de Phoebe Waller-Bridge

I sometimes worry I’d be less of a feminist if I had [a] bigger [chest]

FLEABAG

Fleabag fait sans aucun doute partie de mes séries coups de coeur de l’année. Écrite et réalisée par Phoebe Waller-Bridge à partir de sa propre pièce de théâtre du même nom, Fleabag suit le quotidien d’une jeune londonienne tentant de se reconstruire après une récente tragédie. Le synopsis est simple sur le papier, mais l’interprétation et l’écriture ont le mérite de convertir cette histoire tout à fait banale en une excellente série.

Tout d’abord, je ne peux que saluer le travail de la réalisatrice, qui endosse aussi la casquette d’actrice principale, que ce soit au niveau de l’écriture, de la mise en scène ou du jeu qui sont juste incroyables. La série est tantôt très drôle, tantôt émouvante et on s’attache énormément à Fleabag, véritable héroïne des temps modernes ayant le pouvoir de s’adresser directement aux spectateur.trice.s, particularité qui nous plonge encore davantage dans l’univers de la série. Très expressive, Phoebe Waller-Bridge livre une interprétation juste, prenante et souvent hilarante, sans avoir à toujours passer par les mots.

« Chic » means boring. Don’t tell the French.

Fleabag exploite les relations humaines dans toute leur profondeur et leur complexité, qu’elles soient sexuelles, amoureuses ou familiales. Mentions spéciales à Olivia Colman, détestable dans son rôle de belle-mère, Sian Clifford (Claire), soeur à priori « parfaite », et Andrew Scott dans la deuxième saison. Les situations sont parfois gênantes ou cocasses et c’est aussi ce qui les rend à mon sens plus vraies, plus naturelles, renforçant le comique de la série et permettant de pouvoir s’identifier plus facilement au personnage principal. Phoebe Waller-Bridge n’a pas peur d’utiliser des mots crus, de parler de sexualité, de dire ce qu’elle pense et de faire ce qui lui passe par la tête sans trop réfléchir, ce qui donne tout son charme, sa spontanéité et sa fraîcheur à cette série.

Dad’s way of coping with two motherless daughters was to buy us tickets to feminist lectures, start fucking our godmother and eventually stop calling.

Avec douze épisodes au format court (environ 30 minutes) que j’ai visionné en deux jours, Fleabag est une série addictive qui nous laisse à la fin de la deuxième saison avec une certaine nostalgie.


Pour toutes ces raisons et bien d’autres, Fleabag a été un succès critique plutôt retentissant. Acclamée de nombreuses fois et primée, notamment quatre fois aux Primetime Emmy Awards et deux aux Golden Globes, cette série fait partie de celles qui ont marqué ces dernières années.

Tellement d’ailleurs que la série a été reproduite à l’identique mais à la française avec Mouche, diffusée depuis juin 2019 sur Canal + et avec Camille Cottin dans le rôle principal. Néanmoins, d’après les échos que j’en ai eu, l’adaptation française ne parvient pas à recréer le charme originel (un peu comme LOL et LOL USA finalement), ce qui me donne pour le moment peu envie de la voir.


Les deux saison de Fleabag sont disponibles sur Amazon Prime (un mois d’essai gratuit). Une saison 3 n’est, à mon grand dam, pas prévue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s